• Section européenne anglais / physique-chimie

Un projet réalisé en classe de seconde

Au lycée Georges Cuvier de Montbéliard, 133 élèves participent à la section européenne.

Le groupe de seconde européenne encadré par Mme PILLOT le lundi midi prépare un projet en collaboration avec un établissement finlandais.

Ce groupe de 18 élèves motivés a, dans un premier temps, conçu une vidéo de présentation du Lycée Cuvier.

Suite à cela un quizz sur l’environnement et la COP21 a été créé : les élèves français ont élaboré des questions de sciences physiques.

Les élèves finlandais ont, quant à eux, préparé travailler sur la partie géographie et SVT.

Le quiz terminé, il sera testé par d’autres élèves du lycée Cuvier ainsi que des élèves finlandais.

Une visioconférence devrait également avoir lieu afin d’échanger sur ce projet ainsi que sur d’autres projets à venir.

Les élèves sont motivés et désireux de prolonger cette collaboration !

D’autres projets et activités ont été réalisés en seconde et première. N’hésitez pas à consulter notre blog pour les découvrir : Section euro physique anglais du lycée Cuvier

Article rédigé par Julie ATAR, Amaury DAMONGEOT et Aina ANDRIAMASY (élèves de seconde)

Une formation en trois stades :

(stade 1 : les bases)

En classe de seconde, 2h en plus dans l’ EDT par semaine pour :
– Acquérir les bases (vocabulaire scientifique, structures grammaticales)
pour rédiger un compte-rendu d’expérience en anglais.
– Travailler de façon ludique en groupe sur des documents scientifique.
– Apprendre à présenter sa production à l’oral.
– Des TP de sciences physiques faits en anglais.

(stade 2 : intensification de l’expression orale)

En classe de 1ère S, 2h en plus dans l’ EDT par semaine pour :
– Réutiliser et consolider les acquis de seconde.
– Travailler en groupe : réalisation de différents travaux (présenter une
expérience ou diaporama, jouer un sketch, réaliser une vidéo…).
– Des TP de sciences physiques faits en anglais.
– Un voyage en Angleterre au mois de mai.

(stade 3 : consolidation et préparation à l’épreuve du baccalauréat)

En classe de terminale S,  2h en plus dans l’ EDT par semaine pour :
– S’entraîner à l’épreuve orale.
– Étude de documents inconnus variés.
– Entretiens sur les 8 grands thèmes de l’examen.
– Des TP de sciences physiques faits en anglais.

L’épreuve du baccalauréat

Une évaluation des compétences à l’oral.
Il s’agit d’une épreuve uniquement orale.
Il ne s’agit pas d’évaluer les compétences scientifiques des candidats.
Celles-ci sont évaluées lors de l’épreuve écrite et de l’ECE de sciences physiques.

Contrôle continu : 20% de la note finale
Le contrôle continu prend en compte la moyenne annuelle
des notes obtenues en section européenne en classe de terminale S.

Épreuve orale : 80% de la note finale, le candidat dispose de 20 minutes de préparation.
L’épreuve orale dure ensuite 20 minutes.
Elle se divise en deux parties de 10 minutes chacune :
– Commenter un document inconnu (revue…) à caractère scientifique.
– Entretien sur un des grands thèmes de physique-chimie de terminale S.

Pour obtenir la mention européenne sur son diplôme, le candidat doit obtenir :
– Une note minimale de 12/20 à l’épreuve écrite d’anglais. (elle est identique à celle des élèves qui ne sont pas en section européenne).
– Une note minimale de 10/20 à l’épreuve orale.

  • Section européenne allemand / histoire

- Découvrir l’Allemagne et sa culture
- Perfectionner l’étude de la langue
- Correspondre et voyager

Voyage à Berlin de la Section européenne allemand et des lettres classiques

Outre les élèves inscrits en classe européenne allemande, le projet a intégré également en priorité les hellénistes et latinistes du lycée, que Mme Gabry et M.Guillang accompagnaient aux côtés de Mme Hugues et M. Zardet, responsables de la section.

L’ objectif était de travailler autour des notions de « capitale », et de « patrimoine » de l’Antiquité à nos jours, et de confronter le savoir livresque de la salle de classe à la réalité du terrain.

diaporama photo du voyage à Berlin

Place aux élèves et à leurs réactions : La ville

[Tommy 1°S3] : Lorsque l’on pénètre dans cette ville, accablés par une quinzaine d’heures de voyage en bus, on ne trouve qu’une chose à dire : « Whaou ! »
Cette capitale qui n’est pas vraiment belle dans le sens premier du terme, nous impressionne par sa démesure. Aussi bien en terme de superficie, de hauteur et de variétés architecturales, ainsi que les rues ou les espaces verts, tout est immense.
On se sent d’abord troublé, n’ayant pas l’habitude d’un tel gigantisme, d’une si grande affluence de tout, mais on s’y fait très vite, on commence à adopter peu à peu cette ville à la fois moderne et ancienne, à en garder des souvenirs, des petites anecdotes pour chaque lieu, et  au final c’est le retour dans notre minuscule Pays de Montbéliard qui nous trouble le plus.
J’ai eu un coup de cœur pour l’Alexanderplatz, lieu mythique de nos rendez-vous quotidiens où l’on retrouve par exemple la Fernsheturm d’où nous avons pu admirer toute la ville. Mon plus grand regret sera sûrement de n’avoir pu visiter plus de quartiers de Berlin, en effet, durant notre séjour, nous nous sommes essentiellement concentrés sur le « Berlin-Mitte ». Mais l’avenir est à nous…

[Solange / Morgane 1°S3] « Berlin, une ville en construction permanente »

[Quentin 1°S3] « En perpétuel reconstruction, les travaux sont certes nombreux, mais le résultat envoie du pâté ! […] Les restes de l’ex-DDR sont parfaitement intégrés à la ville moderne »

[Maxime 1°S3] « Cette capitale qui grandit de jours en jours avec de diverses cultures. »

Les visites

[Nergiz 1°S4] Nous avons visité le Pergamon Museum mon favori : l’entrée est fracassante, l’intérieur est magique par la présence de l’Autel de Pergame et de la Porte de Millet grandeur nature. L’impression est incroyable et donne une idée de la vie de tous les jours en Grèce antique.
L’exposition « Topographie de la Terreur » dans les bâtiments réels de la Gestapo restitue l’histoire de la police du III° Reich en Europe, avec une force et une intensité qui touche au plus profond de l’âme.
Le Mémorial de l’Holocauste est un monument abstrait et métaphorique par ses formes simples et sa lumière effrayante.
Le Musée Égyptien avec ses trois étages et son buste de Néfertiti a été le plus terrible pour mes jambes … Il ressemblait à un labyrinthe dont on a eu du mal à sortir.
A Postdam, Fédéric II nous a reçu comme Voltaire dans son château de Sans Soucis (6/100) et Cécilienhof nous a accueilli pour une Conférence pique-nique

[Owen / Rémi 1°S3] Berlin, capitale de tous les arts. Culture présente de la rue au musée, des graffs et tags aux œuvres les plus classiques. Capitale de la mémoire par son histoire rappelée à tous en tous lieux.

Berlin way of life

Nous pourrions les berlinois perdus et anonymes dans cette mégapole au million de visages, mais il n’en est rien : à leur contact on peut réellement apprendre ce que veut dire vivre dans une Ville. D’une part une cité ordonnée et organisée où tous se plient docilement pour la bonne marche des choses comme les « Ampelmännchen » des feux rouges ou verts ;  mais aussi les mystères et les surprises des pistes cyclables, sanctuaire des fanatiques du vélo, friands de sonnettes, no man’s land à jamais inaccessible aux pauvres piétons que nous sommes. La nuit tout change, les masques tombent et les berlinois se libèrent des contraintes du jour dans une catharsis urbaine.

[Maxime 1°S3] … Les gens nous ont accueillis chaleureusement : j’ai remarqué que mon hôte faisait en sorte que nous nous sentions bien même en ayant peu de moyens.

[Manon / Justine 1°S3] « On se croirait à Berlin au mois d’août » …  « Les buralistes chinois s’opposent à la vente de tabac aux mineurs en allemand bien sûr ».

[Samuel 2°11 Sect.Euro] « Un voyage libre dans une ville moderne, tendance, actuelle et culturelle. Malgré les nombreuses rencontres entre élèves, nous nous sommes sentis libres et perdus dans cette métropole. »

 

  • Section européenne espagnol / sciences économiques et sociales

A raison d’une heure par semaine en 2de, 1ère et Tle, vous redécouvrirez en espagnol les grands thèmes traités en SES, comme l’entreprise, la mondialisation ou le développement durable.

Pourquoi ?

- Pour devenir un citoyen européen informé des enjeux du monde contemporain

- Pour obtenir une mention européenne au BAC qui vous ouvrira les portes de l’Europe

- Pour pourvoir présenter une option facultative au Bac (coefficient 2)